Le crime contre l’humanité

TitreLe crime contre l’humanité
AuteurAndré Frossard
Type de documentLivre
Date de parution1/10/1987 éd Robert Laffont
Duréelivre de poche 124 pages

Note de lecture:

André Frossard témoigne lors du procès Barbie à Lyon du 11 mai au 3 juillet 1987.

Sa déposition portait sur le martyr du professeur Gompel et sur « le crime contre l’humanité ». Il montre le genre de crime pour lequel il ne saurait y avoir de prescription.

Enfin, il montre quels dangers de crimes contre l’esprit menacent la société de demain. Il anticipe sur nos inquiétudes actuelles et pose en perspective du « crime contre l’humanité » les crimes de la société thermo-industrielle et libérale, du lobbying et des experts en manipulation.

« Car si le volcan de la haine raciste ne laisse échapper que quelques fumerolles éparses, il n’est pas éteint. Et ce mépris de l’homme qui est à l’origine des crimes nazi, on en relève des traces ailleurs, dans l’archipel du Goulag, dans certaines expériences génétiques, dans l’exploitation industrielle du fœtus l’indifférence totale, dans le trafic d’enfants à naître, dans l’indifférence totale des fabricants de pollution, dans l’immoralité consciente ou inconsciente des experts en manipulation psychologiques. »

Il termine sur ces mots « Enfants, soyez vigilants, enfants, méfiez-vous. »