Expérience low_tech : le capteur solaire à air (2)

Dans un second temps, il nous a fallut évidement adapter la taille du capteur à notre projet. Celui-ci, dans l’approche du Lowtech Lab, est prévu pour s’installer directement sur un mur extérieur, offrent une certaine liberté dans les dimensions. Dans notre cas, un espace étant disponible, nous avons opté pour un insertion du système dans l’épaisseur du mur lui-même, en utilisant l’ouverture existante, nous contraignant à un capteur de 1,83×0,8m.

Pour adapter le modèle à nos besoins et aux nouvelles dimensions et pouvoir fournir un plan à Eric (menuiserie Delalande à Joué les Tours) qui nous a donné un petit coup de pouce en se chargeant de la partie bois, j’ai réalisé un petit modèle 3D sous le logiciel Sketchup. Cela m’a permit également une appropriation de l’ensemble des pièces du modèle pour comprendre mieux son fonctionnement.

Avoir une 3D disponible nous permettait de mieux comprendre le circuit de l’air et la place des différents composants les uns par rapport aux autres. Avoir cette première approche théorique sera une aide plus tard, le guide du Lowtech Lab étant un peu obscure pour des néophytes, mais il nous faudra aussi le réadapter plusieurs fois en cours de réalisation (voir les prochaines articles).

Nous en avons tiré une petite liste de course imagée :

Version .pdf ici ; version .odg ici

Eric nous a gentiment proposé de nous fournir gratuitement les chevrons, liteaux et tasseaux, ne restait plus qu’à trouver le reste. J’essayerai néanmoins d’intégrer le coût du bois dans l’évaluation financière finale.