Le Conseil départemental se dévoile

Le striptease du CD 37 commence au ras des chaussettes. Sous prétexte d’informer la population le CD37 organise une réunion publique pour « le chantier » du rond-point. Où on peut découvrir un bout d’orteil du « grand projet à 20 millions d’euros » de la déviation de l’Ile Bouchard. Hélas pour nos élus les questions les ont entraînés au delà, où on voit que leur projet est un projet imposé. Dès le départ on constate que le CD37 ne tient aucun compte des citoyens et des règles. Sur l’importante question de la sécurité des personnes aucune réponse précise. On assiste à une série de renvoi vers la commune. Sur la circulation cycliste, l’article 228-2 du code de l’environnement oblige  » A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre ou, pour les chaussées à sens unique à une seule file, de marquages au sol, en fonction des besoins et contraintes de la circulation ». La médiathèque enserrée entre le parking de la grande surface et le rond point n’est pas accessible sans danger et sans mettre pied à terre par les vélos. Le CD37 n’a rien prévu pour la sécurité des maman avec poussette, à 200 m du rond-point il y a un relais maternel mais le trottoir n’est pas prolongé jusque là.

Aucune réponse n’est apportée à ces questions pas plus qu’aux questions concernant le problème des inondation avec un remblais en PPRI zone 4 qui va modifier écoulement des eaux. Aucune réponse non plus en ce qui concerne les zone humides et la perturbation apportée à une ferme en bio qui va devoir s’accommoder d’un passage routier accru. Tout cela est de très mauvaise augure et nous renforce dans notre détermination à dire « NON à la déviation!« .