Le plans climat, mobilité et autoroute A10

Parlons de Demain participe à la réflexion et aux réunions sur le Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) de la CCTVV (Communauté de Communes Touraine Val de Vienne) alliée pour l’heure à la CCCVL (Communauté de Communes Chinon Vienne et Loire). Parlons de Demain se situe ainsi dans la droite ligne de ses actions depuis 2013, les « Rencontres en Bouchardais » ou les actions sur le thème de la Transition. Les documents pour le PCAET sont à disposition en ligne ici.

Suite à une répartition de nos forces sur les différents thèmes, j’ai assisté le 1er juillet à la réunion « Transport et mobilité« .

Ma remarque principale porte sur l’imputation au territoire local, dans l’analyse de la situation, du poids en CO2 et GES de l’est du territoire (A10) et nord du territoire (A85). Sur ce plan on peut se demander à quel titre devrions-nous supporter ou trouver des solutions à un problème auquel nous ne pouvons rien ou très peu. Après avoir vendu les autoroutes à des sociétés privées l’état demanderait aux populations de réparer les dégâts. Est-ce acceptable?

« En termes d’émissions de GES, L’impact de l’A10 est important sur le territoire(62% des émissions du transport routier de la CCTVV) ». « .A noter que le projet de passage de l’autoroute de Veigné à Poitiers de 2 à 3 voies a été validé. Ce projet se base sur des estimations d’augmentation du nombre de véhicules par jour (par prolongement linéaire des résultats du modèle de trafic) à environ 38549 Véh./jour en 2043 soit une augmentation de 39,4 % par rapport à 2014. Cette prévision d’augmentation correspond à une augmentation des émissions de GES (à typologie de véhicules constante) sur la CCTVV de 25697 t éq. CO2/an soit 21% des émission de 2012 du secteur des transports ou encore de 9% des émissions globales de la collectivité ». (extrait du diagnostic territoire par Energio).

Hormis cette remarque, partagée par l’ensemble des participants et sur laquelle nous devons réfléchir pour éviter de remplir un puits sans fond, la matinée de travail à permis de mettre en place ou de consolider des fiches de projet dont l’examen et la mise enforme se poursuivra au mois de septembre.