Adapter la France à l’horizon 2050

Délégation à la Prospective du Sénat conférence de presse du 16 mai 2019

Le réchauffement climatique et ses stigmates sont déjà là. Le niveau des températures moyennes a fortement augmenté dans toutes les régions françaises depuis trente ans. Les vagues de chaleur sont plus fréquentes et plus fortes. Le niveau de la mer s’élève et avec lui le risque de submersion de certaines zones littorales. Le régime des précipitations évolue, avec des effets perturbants sur les cultures. Les glaciers fondent, la neige se fait moins abondante, particulièrement en moyenne montagne. L’évapotranspiration s’accroît, accentuant les pressions sur les ressources hydriques et affectant aussi bien les activités agricoles ou touristiques que la biodiversité et les milieux aquatiques.

Or, ces premiers stigmates ne sont que les prémisses de bouleversements de plus grande ampleur. La France doit donc se préparer à absorber un « choc » climatique inévitable.

Avec quels outils, avec quels moyens ? Ce rapport de la Délégation à la prospective du Sénat formule 17 propositions pour amplifier l’effort d’adaptation de la France face aux défis sanitaires, économiques et écologiques que pose le changement climatique.

La conférence de presse : http://www.blog.parlonsdedemain.com/wp-content/uploads/2019/05/Adaptation-de-la-France-aux-changements-climatiques-à-l’hori.mp4

 Éléments clés